Synthèse Manche 1 - Vendredi 13 Janvier

Version imprimablePDF version
Paramètres observés: 
ObservationsIntervalle des prévisionsMoyenne des prévisionnistes
Tn5°C3.5°C à 8.1°C5.5°C
Tx14.8°C12°C à 16°C13.7°C
RR240.2 mm0 mm à 5.2 mm0.8 mm
BrouillardNON (brume)OUI 10.2%, NON 89.8%NON
Nombre de participants: 
137

Situation générale

Concours prévision de l'ENM édition hiver 2023 : c'est parti ! Contrairement à l'édition précédente qui avait été marquée par des conditions nettement anticycloniques, le dynamisme d'altitude est déjà au rendez-vous pour cette première manche ! Une rapide analyse à 500 hPa permet de mettre en évidence la présence d'un courant jet dirigé sur l'Europe de l'ouest. Ce tube de vents forts en altitude, orientés ouest en première partie de journée avant de basculer au ONO/NO dès la mi-journée, résulte de la présence des hauts géopotentiels sur les Açores et de bas géopotentiels au delà du 50° de latitude. On visualise le passage d'un thalweg d'altitude très mobile dans cette circulation d'ouest. Il se dessine sur la pointe bretonne à 00h UTC pour s'établir du Danemark à la Corse en soirée. A l'arrière, une légère dorsale arrive par l'Atlantique pour la nuit suivante. Sur la région ex Midi-Pyrénées, les vents en altitude vont rester forts toute la journée. On envisage des conditions de plus en plus perturbées jusqu'au passage de ce thalweg à la mi-journée, puis des conditions légèrement plus calmes en soirée avec l'arrivée de cette dorsale.

Figure 1 : Z, T et vent (> 30 kt) à 500 hPa pour la journée du 13/01. Base modèle ARP du 13/01 00z.

Regardons à présent les conditions en surface : on y retrouve également une circulation modérée d'ouest qui advecte une onde thermique (plages de couleur jaune) présente de la Galice à la Pologne en début d'échéance. Cette onde est associée à une perturbation en fin de vie (signal discontinu de l'humidité à 700 hPa en plages grises, tourbillon absolu à 950 hPa en contours marrons de plus en plus effacé, onde thermique de plus en plus "froide"), notamment à son arrivée sur le sud-ouest de la France en matinée. La signature du front froid se dilue au cours de la journée : le thalweg associé se comble et les conditions anticycloniques de surface se développent en deuxième partie de journée depuis l'Occitanie. Cette analyse en surface nous permet de définir la chronologie suivante : le ciel devrait se couvrir peu à peu pour la première nuit pour laisser place à quelques pluies en matinée. Dans l'après-midi, le retour de conditions plus anticycloniques en surface risque de limiter très nettement le potentiel des averses de la traîne sous l'influence du thalweg d'altitude.

Figure 2 : Pmer, HU 700hPa, Theta'w 850hPa, TA 950hPa pour la journée du 13/01. Base modèle ARP du 13/01 00z.

Quelques mots sur l'ANASYG tracé le 13/01 à 00h UTC : on retrouve bien les éléments décrits précédemment avec la présence de jets d'altitude d'Ouest, dont un en particulier qui va transporter un front froid dédoublé avec une trace d'altitude à l'avant, et une trace au sol qui perd de son activité (frontolyse) en arrivant sur des conditions plus anticycloniques en surface.

Figure 3 : ANASYG du 13/01 à 00z.

Enjeux à l'échelle régionale

Intéressons-nous maintenant au temps sensible prévu sur le quart Sud-Ouest de la France. En première partie de journée (Figure 4), un voile nuageux assez épais recouvre le ciel de la région à l'avant de la perturbation avant que le front chaud de l'onde thermique concerne la région Toulousaine en début de matinée. Quelques rares précipitations éparses sous une nébulosité basse bien fournie animeront le temps sensible jusqu'à la mi-journée. L'après-midi (Figure 5) sera partagée entre le retour des éclaircies et quelques faibles averses possibles sur Toulouse. En soirée et début de nuit prochaine (Figure 5), les éclaircies s'élargissent nettement. Un temps relativement bien dégagé (à l'exception d'un léger voile nuageux) permet la formation de brouillards de rayonnement grâce à l'humidité des précipitations tombées la journée et le refroidissement par le sol via le rayonnement nocturne. Les modèles s'accordent sur une zone allant des Landes au Tarn, avec Blagnac à la limite !

Figure 4 : Nébulosités basse (marron), moyenne (mauve), haute (bleue), vent 10 m, Réflectivités. base modèle AROCEP du 12/1 6z.

Figure 5 : Nébulosités basse (marron), moyenne (mauve), haute (bleue), vent 10 m, Réflectivités. base modèle AROCEP du 12/1 6z.

Intéressons-nous aux différents passages pluvieux de la matinée. Une coupe au niveau du front chaud en tout début de matinée nous donne quelques informations : On visualise une zone où les précipitations vont tomber dans une masse d'air assez sèche dans les 1000 premiers mètres d'altitude, en atteste le profil à Blagnac avec ce pied très sec. Ainsi, les précipitations devraient tomber sous forme de virgas (précipitations ne touchant pas le sol) dans la plaine toulousaine, alors qu'il devrait bien pleuvoir en direction des hauteurs du Tarn et des plateaux de l'Aveyron. Attention donc aux modèles qui envisagent un cumul de pluie au sol malgré des basses couches trop sèches !

Figure 6 : coupe verticale en HU > 90% (gris), Réflectivités (couleurs bleues) et vent orienté SO-NE + profil à Blagnac pour le 13/01 6z.

Dans la matinée, les quelques précipitations qui transitent dans le secteur chaud s'annoncent faibles, mais atteignent cette fois-ci le sol, grâce à des basses couches bien saturées, en atteste la figure 7. L'après-midi voit le retour d'éclaircies une fois la perturbation évacuée : quelques rares averses sont alors modélisées dans un ciel de traîne peu actif. La figure 8 permet de visualiser des profils légèrement convectifs, et un développement des cumulus congestus, porteurs d'averses, limité nettement par une subsidence autour de 700 hPa.

Figure 7 : Nébulosités, réflectivités, vent 10 m + profil à Blagnac pour le 13/01 9z. Base modèle AROCEP du 12/01 6z.

Figure 8 : Nébulosités, réflectivités, vent 10 m + profil à Blagnac pour le 13/01 15z. Base modèle AROCEP du 12/01 6z.

En soirée, les conditions sont favorables à la formation de brouillard par rayonnement. Avec l'humidité de la journée (sols mouillés par les précipitations) et un ciel relativement bien dégagé, les modèles proposent des brouillards à l'extrémité Nord de l'agglomération toulousaine, en toute fin d'échéance (14/01 0z). Les signaux en humidité (à 2 m en bleu, à 50 m en vert, à 100 m en jaune) combinés à l'eau nuageuse (hachures horizontales) en sont des indices pertinents (Voir figure 9). Un profil modélisé à proximité de Blagnac (Figure 10) confirme cette impression : on y voit un refroidissement par le sol (minimum de température) et de l'humidité piégée dans les toutes premières couches de l'atmosphère par une inversion thermique. Il est évident que le cumul de pluie de la journée jouera sur l'humidité disponible en surface, et donc sur la possible formation de brouillard !

Figure 9 : Eau nuageuse, vent 10 m, nébulosités (en haut), Humidités 2m, 50m, 100m, 200m (en bas) prévues le 13/01 à 22z et le 14/01 à 0z.

Figure 10 : Humidités à différents niveaux (2m, 50m, 100m, 200m) + profil vertical à proximité de Blagnac le 14/01 à 0z. Base modèle AROCEP 12/01 6z.

Observations et difficultés de prévision

Cette première manche de l'édition 2023 réservait déjà son lot de surprises. Elle commençait par la prévision de la température minimale (Tn) qui allait s'effectuer durant la première nuit. La manche débutait jeudi soir sous un ciel particulièrement bien voilé et un vent au sol relativement faible. Les modèles s'accordaient sur une baisse du mercure en première partie de nuit avant l'arrivée de la nébulosité accompagnant le faible front chaud, entraînant une légère hausse du mercure. Les différences sur les valeurs de Tn (voir figure 11) s'expliquent donc sur la gestion de la nébulosité mais également sur l'advection thermique en surface. La figure 12 illustre le phénomène de vent catabatique provenant des Pyrénées : par flux de Sud, de l'air froid est transporté depuis Muret puis Toulouse-Francazal pour arriver ensuite sur Blagnac. La présence ou non de ce vent de Sud engendre des écarts importants de température (4-5°C modélisés sous ce vent, contre 6-7°C ailleurs).

Figure 11 : Comparaison des T2m brutes modèles à la station de Blagnac. Réseau modèles du 12/01 12h UTC.

Figure 12 : Comparaison des T2m brutes + vent 10 m modèles ARO (gauche)/AROCEP(droite) le 13/01 à 0h (en haut) et 2h UTC (en bas). Base modèles du 12/01 6h UTC.

Malgré un voile nuageux fourni, le vent de Sud a permis une baisse prononcée du thermomètre. On le remarque dès 23h UTC sur la figure 13 (baisse de près d'1°C en 1/4 d'heure). La Tn s'établit à 5°C aux alentours d'1h UTC (2h locales). Lorsque que le flux passe au sud-sud-ouest, la masse d'air s'assèche à nouveau (écartement T/Td) et avec à la clé une hausse du thermomètre.

Figure 13 : Température et point de rosée + vent 10 m observés à la station de Toulouse Blagnac durant la première nuit.

Comme attendu (voir figure 14), la faible perturbation a atteint la ville rose en donnant tous d'abord des virgas au passage du front chaud (quelques traces de précipitations relevées au capteur de temps présent), puis un petit passage vers 9h UTC a permis le seul basculement d'augets de la journée : 0,2 mm. Rapidement, le ciel de traîne a pris le relais en cours d'après-midi, dont l'activité s'est limitée à des averses très éparses et faibles sans toucher Toulouse. Dans l'après-midi, les éclaircies ont piloté les variations du thermomètre, comme l'illustrent les variations du rayonnement global. Peu avant 15h locales (14h UTC) à la faveur d'une petite éclaircie, la valeur maximale est atteinte : 14,8°C.

Figure 14 : Image satellite MSG4 CC, réflectivités Radar Serval et TH stations. Journée du 13/01 par pas de 3h.

Figure 15 : Température et rayonnement global + vent 10 m observés à la station de Toulouse Blagnac durant la journée du 13/01.

Le risque de brouillard était envisagé par une petite minorité de candidats (11%). Finalement la visibilité ne tombera pas en-dessous de 3000 m en fin de soirée (Figure 16), pouvant laisser un goût amer quand à quelques kilomètres plus au Sud, à Francazal, le brouillard est tombé pendant quelques minutes (Figure 17) !

Figure 16 : Visibilité, température 2 m et vent 10 m observés à Toulouse-Blagnac. Période couverte : 13/01 22h UTC - 14/01 00h UTC.

Figure 17 : Observations temps présent, visibilité + image satellite composition nuit le 13/01 à 22h UTC.

Classement général

Figure 18 : Classement à l'issue de la première manche du concours prévi.

Et voici le tout premier classement du concours prévi : c'est FabPhotos qui prend la tête du classement avec 0,6 pt ! Principalmickael (0,8 pt) et Froggyone (1pt) complètent le podium !