Synthèse manche 6 - Mercredi 8 Juin 2022

Version imprimablePDF version
Paramètres observés: 
ObservationsIntervalle des prévisionsMoyenne des prévisionnistes
Tn15.4°C14.4 à 20.0°C15.9°C
Tx21.6°C18.9 à 26.0°C21.8°C
RR243.1 mm (estimé)2 néant, 1 trace, jusqu'à 7.6 mm2.5 mm
OragesNon100 % NonNon
Nombre de participants: 
104

Situation générale

Figure 1 : Géopotentiel, température et vent à 500hPa pour le 08/06/2022 à 00,06,12,18 UTC, base ARP du 07/06 12 UTC.

Cette 6ème manche est marquée le retour bienvenu d'un flux zonal rapide et diffluent sur la France. Dans ce contexte dynamique, la poussée d'une dorsale sur le proche Atlantique force un bas géopotentiel (538 damgp à 06UTC) à glisser vers l'Irlande. Ce dernier pilote un thalweg qui traverse assez rapidement la France ce mercredi 8 juin. Il est associé a de l'air relativement froid, inférieur à -18°C sur une large moitié Nord-Est de la France l'après-midi.

Basses couches

Figure 2 : Pmer, TPW850 et HU700 pour le 08/06/2022 à 00,06,12,18 UTC, base ARP du 07/06 12 UTC.

En lien avec le bas géopotentiel évoqué au-dessus, on retrouve un minimum dépressionnaire à 995 hPa en phase de maturité, transitant entre l'Irlande et l'Écosse dans un flux d'ouest bien établi. Il pilote une onde thermique sur l'Europe de l'ouest dont le front froid est bien matérialisé sur la France par l'humidité à 700hPa (plages roses). Le thalweg de Pmer associé est peu marqué, notamment sur le sud de la France où des conditions plus anticycloniques s'imposent pour la fin de journée. Par ailleurs, au vu des TPW850 douces, ce front pourra s'instabiliser sur le nord et l'est de la France en raison de la persistance d'air froid et du cyclonisme associés au thalweg d'altitude décrit précédemment.

Dynamique d'altitude

Figure 3 : Géopotentiel et vent (barbules et isotaches) à 1.5PVU pour le 08/06/2022 à 09 UTC, base ARP du 07/06 12 UTC.

En haute troposphère, le contexte est également très dynamique. En effet, une vaste anomalie de tropopause dynamique se retrouve en phase avec le thalweg de surface transitant sur la France. De plus, le sud de la France se situe en sortie gauche diffluente d'une branche de jet de NO assez rapide (100kts sur le proche Atlantique). Dans ce contexte, le front froid devrait être assez actif sur la majeure partie du pays.

Activité du front froid

Figure 4 : Coupe ouest-est du front : TPW, HU et VV (isolignes violettes) pour le 08/06/2022 à 06 UTC, base ARP du 07/06 12 UTC.

Un coupe perpendiculaire au front au niveau du 46°N confirme l'activité du front, au moins sur les 2/3 Nord de la France, là où le forçage joué par l'anomalie de tropopause dynamique est présent. En effet, l'humidité ainsi que les ascendances sont bien présentes sur toute l'épaisseur de la troposphère.

ANASYG

Figure 5 : ANASYG le 08/06/2022 à 12 UTC.

L'ANASYG de ce mercredi à 12UTC résume bien la situation. On peut noter la présence de l'ex-tempête tropicale Alex (48°N 35°W), qui, en pleine transition extra-tropicale, permet un afflux de vapeur d'eau important depuis les latitudes subtropicales et donc l'alimentation en humidité l'onde "O" qui nous concerne, appelé "rivière atmosphérique". De bons cumuls de pluie sont donc à attendre au passage du front bien actif.

Enjeux à l'échelle régionale

Malgré l'instabilisation de la masse d'air sur le nord-est de la France dans l'après-midi, ce risque d'orage ne concernera pas notre zone d'intérêt, on va donc directement se concentrer sur les précipitations et les températures.

Précipitations

Figure 6 : RR24h pour le 08/06/2022, base ARP (g.) et ARO (d.) du 07/06 12 UTC.

Le principal enjeu de cette manche étant donc d'appréhender l'activité du front sur la région Toulousaine. Le forçage doit passer une centaine de kilomètre plus au Nord, on s'attend donc à ce que le front froid soit peu actif sur le secteur, comme le montre ARO.

Température

Figure 7 : météogramme T2m modélisé par les modèles ARP, CEP, ARO, AROCEP pour le 08/06/2022, base du 07/06 12 UTC.

Concernant la température, le passage du front change la donne par rapport aux manches précédentes, en effet, la Tn pourrait ne pas être atteinte en fin de nuit comme à l'accoutumé dans une très grande majorité des cas : une partie des modèles envisage une Tn autour de 16°C au moment du passage du front (vers 09UTC). Le scénario est plus classique pour la Tx, il faudra tout de même se méfier des éclaircies qui pourraient jouer les trouble-fêtes. A ce petit jeu, le modèle CEP se détache en proposant une valeur maximale proche de 24°C dans un air encore relativement doux (16°C de TPW à 850 hPa).

Observations

Figure 8 : Comparaison à 7h UTC le 08/06 des réflectivités modélisées par AROCEP (run 7/06 6z) et ARO (run 7/06 12z) par rapport à l'image radar Serval.

Comme prévu, le front a abordé la région toulousaine en milieu de matinée avec un sol humide à la station de Blagnac dès 9h20 locales, soit une avance de 2h par rapport à la modélisation proposée par AROCEP. Tandis que le modèle ARO accuse un léger retard en tout début d'épisode, vite comblé par la suite.

Figure 9 : images radar Serval & satellite HRV du MSG4 à 8, 10, 12, 14, 16 et 18h UTC centrées sur la région toulousaine.

Après le passage du front principal qui a perdu rapidement de son activité à la mi-journée, un régime de pluies intermittentes sous forme de paquets d'averses d'intensité plutôt faible s'est mis en place jusqu'en début de soirée. Le temps sensible est resté assez nébuleux, laissant très rarement la place à de timides éclaircies.

Figure 10 : Comparaison à 15h UTC le 08/06 des réflectivités modélisées par AROCEP (run 7/06 6z) et ARO (run 7/06 12z) par rapport à l'image radar Serval.

Cette deuxième partie de journée a donné beaucoup de fil à retordre à tous les modèles. Si les averses ont pris par moments un aspect plus organisé comme illustré ici par l'image radar en fin de journée à 17h locales, les modèles à maille fine ont suggéré un aspect plus localisé et temporaire, en particulier le modèle AROCEP qui ne voit aucune averse en cours d'après-midi.

Précipitations

Figure 11 : Lame d'eau Antilope 24h et cumuls pluviométriques pour le 08/06/2022.

Cette manche a été marquée par une interruption des données émises par le pluviomètre de la station dès les premières bascules d'augets vers 9h50 jusqu'à 17h ! Il était alors tombé officiellement 0.4 mm avant l'incident, puis 1 mm s'est ajouté dans le régime d'averses en toute fin de journée. Après utilisation de la lame d'eau Antilope superposée aux cumuls relevés aux stations les plus proches, le cumul a été estimé à 3,1 mm. Plus au nord, les cumuls gonflent rapidement sous l'effet d'un front nettement plus actif (6 mm à la frontière Haute-Garonne/Tarn-et-Garonne, 10 mm à Montauban). Vers le Lauragais, certaines stations n'ont pas récolté ne serait-ce qu'un petit mm...

Températures

Figure 12 : météogramme T2m et rayonnement radome-1mn pour le 08/06/2022.

Alors que l'on se dirigeait vers une Tn de 16.0°C en fin de nuit, le front est arrivé en avance. La température, qui n'avait pas encore eu le temps de monter au-delà de 18.2°C s'est alors remise à chuter vers 07UTC, par évaporation des premières précipitations. La Tn sera finalement de 15.4°C, atteinte à 08:10UTC. La température est ensuite doucement remontée, contrainte par la nébulosité (comme le montre le graphe de rayonnement), elle a finalement atteint 21.6°C à 15:09UTC à la faveur d'une éclaircie.

Classement de la manche

Figure 13 : top 10 de la manche 6.

Et c'est une belle victoire pour la Team RADAR qui ne concède que 0.15 pt ! Derrière, Le modèle c'est nous et Mignon obtiennent 0.45 pt. Le classement est très homogène ensuite. On notera la bonne performance d'AROME-IFS, 8ème ! Pas de classement général à l'issue de cette manche : la pluviométrie à Blagnac a été validée après la manche 7.
Synthèse rédigée par Bastien Chatelon (IENM2).